Les rendez-vous du futur : Étienne Klein

Étienne Klein nous partage ses réflexions sur la science ses promesses et ses mensonges, l'avenir, le progrès, l'humanité, l'écologie, la métaphysique, le partage inégal des profits de la science...

Aimer, sans condition

Le handicap, l'homosexualité sont autant de différences avec lesquelles des parents doivent vivre. Mais n'est-ce pas là la réalité de tout parent ? « Ce que j'étudie c'est, combien d'amour il peut y avoir, même lorsque tout semble mal se passer. »

Le négatif est-il le ferment du meilleur ? Science et valeur

Étienne Klein. La science et ses résultats sont-ils réellement neutres ? Éthique et science, conséquence des découvertes scientifiques sur les valeurs. Le connaissance de ce qui est ne nous dit pas ce qui devrait être... Peut-être, mais elle discrédite certaine croyances. La place de la science dans la société.

Les enjeux de l'euthanasie

C’est vrai que c’est comme si l’euthanasie n’était pas radicalement, fondamentalement une transgression. Ce que je crois que nous devons construire, c’est une éthique des conditions dans lesquelles cette transgression est relativement acceptable.

Philosophie et euthanasie

Dans le débat public sur l'euthanasie, la philosophie est appelée à faire entendre sa voix en fonction du champ propre qui est le sien au coeur d'une société irréversiblement laïcisée. À la fois quête de sagesse et instance de problématisation, sa contribution devrait pouvoir se déployer d'une façon pluraliste et encourager dans les échanges entre citoyens, le respect des exigences rationnelles de la réflexion sur un sujet où il arrive que la passion interdise parfois aux convictions de subir sereinement l'épreuve de l'argumentation.

L'être humain n'existe pas

La thèse que nous soutenons ici, selon laquelle « l’être humain n’existe pas », doit, en dehors de son aspect volontairement provocateur, être comprise ainsi : il est en définitive impossible d’établir un ou plusieurs critères qui soient à la fois nécessaires et suffisants pour définir ce qu’est un être humain. Dire que l’être humain n’existe pas, ce n’est donc pas nier l’existence réelle d’hommes ; c’est refuser l’univocité des concepts d’« être humain » et d’ « humanité ».

Le droit à disposer de son corps

L’article 16-1 du Code civil tel qu’issu de la loi du 29 juillet 1994 dispose : « Chacun a droit au respect de son corps. Le corps humain est inviolable. Le corps humain, ses éléments et ses produits ne peuvent faire l’objet d’un droit patrimonial. » Il pose un principe de respect du corps humain, inviolable et hors commerce.