Tu as de la valeur

Petit exemple ludique facile à comprendre pour démontrer que notre valeur ne dépend pas de nos actes ou du regard des autres sur nous, ni de ce qu'ils ont fait de nous.

Préjugés

Jugements, moqueries, apparences trompeuses : qui cache la plus grosse souffrance ? Un court-métrage réalisé par une lycéenne.

Salauds de pauvres

À travers un web-documentaire intitulé « Salauds de pauvres », le Forum bruxellois de lutte contre la pauvreté veut informer sur le quotidien de ces personnes en marge de la société mais réclame aussi un discours structuré sur sa réglementation.

L'humain selon Jean Vanier

La contribution importante de Jean Vanier à la réflexion sur le sens de l'être humain est la résultante d'une foi profonde et non dogmatique et de sa formation de philosophe. Elle trouve cependant son inspiration première dans les amitiés fidèles que Jean Vanier a cultivées avec plusieurs personnes touchées par une déficience intellectuelle. « Liberté, dignité et ouverture pour tous les êtres humains », « Une vie qui a du sens est une vie où s'exerce la compassion et le service », « L'accomplissement de soi atteint sa plénitude dans les relations qui se créent au-delà des différences qui nous séparent. »

En éducation, parler de morale mission possible !

La morale semble souvent battue en brèche. On hésite parfois à en parler aux jeunes de peur de paraître ringard. Comment alors proposer ce sur quoi nous avons le sentiment d’avoir fondé notre vie ? Et puis, comment nous-mêmes y voir plus clair ? Xavier Thévenot questionne notre attitude concrète et la construction de nos cours. « Ces quelques réflexions bien sommaires auront peut-être fait comprendre que les exigences morales ne tombent jamais du ciel ; même quand on est chrétien, elles surgissent d'une volonté de donner sens à notre vie et de la prise au sérieux des passages obligés pour ce don de sens. »

Rosa

Pour ceux qui dans l'histoire n'ont pas retenu ton nom
Tu es la première Noire à avoir osé dire non
Parce qu'assise dans un bus, un blanc voulait ta place
Avec la peur en plus de l' regarder en face.

Le droit de se prostituer

La prostitution libre, c’est simplement le droit pour la personne qui se prostitue de faire ce qu’elle veut. Le corps est une marchandise. Les ouvriers louent la force de production de leur corps, les personnes prostituées louent la force de libération intime de leur corps. Le reste, ce ne sont que des slogans de bureaucrates qui, de symposium en conférence, oublient qu’ils parlent de personnes réelles sans jamais leur demander leur avis.

Contre le concept de dignité

Le concept de dignité ne permet pas de faire un tri précis entre ce qui peut être légitimement acheté ou vendu et ce qui ne peut l’être en aucun cas. Ce que je reproche surtout au concept de dignité, c’est son contenu paternaliste. Il ne sert pas à protéger les gens de la violence des autres mais à les protéger d’eux-mêmes, comme s’ils étaient des enfants turbulents et irresponsables. Il ne contribue pas à étendre nos libertés individuelles : il les limite.

L’être humain comme fin et non comme moyen

L'être humain,existe comme fin en soi, et non pas simplement comme moyen pour l'usage que pourrait en faire, à son gré, telle ou telle volonté, mais il faut qu'il soit toujours considéré dans toutes ses actions en même temps comme fin.

Pages