Version imprimableSend by email

Où commence la violence ? Qu'est que la relation non-violente ?

La Roue du Changement de Regard nous aide à voir "où commence la violence" dans nos vies quotidiennes et à découvrir un chemin vers la non-violence active. La violence commence chaque fois que je divise le monde en deux ; chaque fois que je pense, j’agis comme si l’une des deux parties en conflit est toute rayée et l’autre toute transparente. Cet outil est abordé plus en profondeur dans les livres Oser la relation et Entrer dans l’Évangile.

Une explication plus poussée que ce qui suit est disponible dans ce pdf.

Violence orientée vers l'autre

 
  • Moi tout transparent Je sais mieux que l´autre, j´ai raison... Je me sens et me présente comme tout transparent.
  • L’autre tout rayé L´autre a tort, il se trompe, je l´enferme dans mon jugement... Je le vois tout rayé.

 

Violence orientée vers moi

  • Moi tout rayé Je m´écrase, me sens incapable, me culpabilise... Je me raye complètement.
  • L’autre tout transparent Je laisse toute la place à l´autre, à sa vérité, ses intérêts... Je le vois tout transparent.

 

La relation non-violente

Apprendre à vivre dans le réel :

  • D’abord avec moi-même ma zone de lumière (mon transparent) et ma zone d’ombre (mon rayé)
  • Et avec l’autre dans la relation et l’accueil de sa différence sa zone de lumière (son transparent)et sa zone d’ombre (son rayé)

 

Diagonale de l'écoute

  • Reconnaître l’autre (son transparent) Se mettre à l’écoute de son point de vue et le reformuler (accusé-réception). Quelle est sa vérité ? Son vécu ? Ses besoins ? Ses motivations ? Pourquoi réagit-il comme cela ? Que défend-il ?
  • Accueillir les reproches (mon rayé) Se mettre à l’écoute de ce que l’autre me reproche et le reformuler (accusé-réception). Qu’est-ce qui dans mon attitude dérange l’autre ? J’ai ma part de responsabilité dans cette situation.

 

Diagonale de l'expression

  • M’affirmer (mon transparent) Dire mon point de vue, oser exister face à l’autre. Quelle est ma vérité ? Mon vécu ? Mes besoins ? Ma motivation ? Pourquoi je réagis comme cela ? Qu’est-ce que je défends ?
  • Interpeller (son rayé) Exprimer ce en quoi l’attitude de l’autre m’a dérangé. Qu’est-ce que je reproche à l’autre ? Il a sa part de responsabilité dans cette situation.

 

Lu sur sortirdelaviolence.org, le 30 novembre 2014.


La roue du changement de regard

Bruno et Isabelle Eliat-Serck

 

Croire en Jésus, c'est aussi croire en son message, et son message est invitation à croire au Bien, à croire que Dieu est Amour, que l'Amour est LE chemin.

Mais que veut dire « aimer » ?  L'amour auquel invite l'Évangile n'est pas toujours la gentillesse, ni la générosité, comme il nous a souvent été présenté... (Jésus n'est pas gentil : il est non-violent, écrit V. Delcorps dans la revue Dimanche). 

Certains aspects de l'amour sont souvent occultés, méconnus. Lorsqu'ils sont ignorés, l'amour se transforme en violence sournoise... C'est pourquoi nous avons conçu un outil, la roue du changement de regard (RCR) qui explore l'amour et la relation de façon très visuelle à travers ses quatre facettes (qui forment deux diagonales). Si on oublie l'une d'elles, l'amour se pervertit : il n'y a plus à proprement parler de relation, d'authenticité : le résultat est que à petite ou grande échelle, je me détruis ou je détruis l'autre. La RCR donne des clés précieuses pour démasquer la perversion si souvent à l’œuvre au nom de l'amour.

L'outil permet très concrètement de visiter nos relations humaines, de comprendre comment les travailler pour sortir des impasses et (r)établir des relations authentiques, comment transformer les murs en passerelles.

Il est fructueux de combiner l'outil avec le triangle de Karpman (Victime-Persécuteur-Sauveteur). Une réflexion sur le pardon complètera utilement l'ensemble (le pardon n'est pas faiblesse).

Dans le cadre des cours de religion, la RCR peut servir à analyser et comprendre 1) la relation de Dieu à l'homme (le regard porté par Dieu sur nous) ; 2) la relation à Dieu (quel regard poser sur Dieu ?); 3) les différentes relations établies par Jésus dans les Évangiles (analyse thématique); 4) les relations dans l'Ancien Testament.

Enfin, la roue du changement de regard permet une compréhension solide de la non-violence, en commençant par une analyse approfondie de la logique de la violence.

Pour aller plus loin :

  • le site www.sortirdelaviolence.org  de l'ASBL Sortir de la violence
  • le livre de base qui explique la roue du changement de regard : Oser la relation, Exister sans écraser (par ses concepteurs, Isabelle et Bruno Eliat-Serck, éd. Chronique Sociale et Fidélité) ;
  • rencontres et formations avec les concepteurs de la RCR (010/65 02 14/ biseliat@gmail.com) ;
  • formations développées par Ariane Thiran (voir le site de l'ASBL).
  • autres publications (dont une relecture de l'Évangile de Marc avec l'outil  RCR : Entrer dans l'Évangile pour sortir de la Violence,  ou encore Jésus non-violent (en 3 tomes) par Benoît et Ariane Thiran)
  • un livret pédagogique et DVD sur base de la comédie musicale La novattitude.