Philosophie et euthanasie

Dans le débat public sur l'euthanasie, la philosophie est appelée à faire entendre sa voix en fonction du champ propre qui est le sien au coeur d'une société irréversiblement laïcisée. À la fois quête de sagesse et instance de problématisation, sa contribution devrait pouvoir se déployer d'une façon pluraliste et encourager dans les échanges entre citoyens, le respect des exigences rationnelles de la réflexion sur un sujet où il arrive que la passion interdise parfois aux convictions de subir sereinement l'épreuve de l'argumentation.