Version imprimableSend by email

L'être humain, et en général tout être raisonnable, existe comme fin en soi, et non pas simplement comme moyen pour l'usage que pourrait en faire, à son gré, telle ou telle volonté, mais il faut qu'il soit toujours considéré dans toutes ses actions - aussi bien celles qui sont orientées vers lui-même que celles qui sont orientées vers d'autres être raisonnables - en même temps comme fin.Emmanuel Kant, Fondements de la métaphysique des mœurs, deuxième section



Étiquettes: