Un Dieu impartial ? Jugement sur les oeuvres et justification par la foi

L’avis est unanime : le début du deuxième chapitre de l’Épître aux Romains, versets 1-16, où Paul traite du jugement divin en fonction des œuvres humaines, est un texte d’une interprétation délicate et dont les rapports avec le contexte large sont souvent ressentis comme problématiques. On s’étonne de certaines déclarations de l’apôtre qui ne paraissent pas correspondre avec ce qu’il affirme ailleurs avec force. Cet article ne saurait entreprendre une exégèse détaillée1. Nous tentons de répondre à trois questions : 1) quel est le but visé
par Paul dans ce passage, et comment cherche-t-il à l’atteindre ? 2) peut-on reconnaître une cohérence dans un enseignement apostolique qui expose en même temps la justification par la foi, sans les œuvres, et un jugement sur les oeuvres ? Comment maintenir la thèse de l’impartialité divine ?